ADLRCF (Association de Défense des Locataires de la Résidence Colonel Fabien)

08/08/14

Le changements des colonnes d' évacuation des eaux...Une fausse annonce de la SEMISE ?

Christian Bedetti, Directeur Général de la SEMISE annonçait aux locataires de la résidence C. Fabien en février 2013 le remplacement des vétustes colonnes d'évacuation des eaux usées pour l' année 2013.

En juillet 2014, les colonnes n'ont pas été remplacées. Les dégâts des eaux dans les logements continuent de nuire aux biens et bien être des locataires. Ceux-ci attendent plusieurs mois voir plus d'une année pour recevoir l'indemnisation de leur préjudice.

Pire, des canalisations cassent comme aujourd'hui au 35 C. Fabien, innodent plusieurs logements et génèrent des conflits entre locataires . Au point que la police nationale se déplace pour rappeler au responsable de secteur de notre unité de gestion d'intervenir pour faire cesser cette innondation et sécuriser la partie électrique !!!

Il reste à voir QUAND (?) la SEMISE réalisera les changements annoncés.

Posté par ADLRCF à 18:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]


05/07/14

gestion antisociale ou dysfonctionnement à la SEMISE ?

En février 2014, l'ADLRCF était solidaire de la lettre ouverte réalisée par plusieurs amicales de locataires et initiée par le CALIS Vitry.http://calisvitry.canalblog.com/archives/2014/02/13/29205203.html

Depuis cette période, des améliorations ont-elles eu lieu au niveau des contentieux à la Semise ?

Non, puisque les agents de proximité continuent de clamer " haut et fort " dans les escalierspour les locataires peu rapide à l'ouverture de leur porte que " c'est pour les impayés de loyer ! ". Que penser du respect, de la confidentialité du au  locataire lors de pareilles situations ?

Pire, puisque les procédures d'impayés sont enclenchées pour les locataires ayant acquitté leur loyer avec un ou deux jours de retard.

Cela se traduit concrètement par un paiement réalisé le 11 ou le 12 du mois (10 du mois étant la date limite de paiement) et une première lettre de relance datant du 13 et postée le 16 du mois (...le locataire a pourtant payé le 11 )....Puis, un avis de passage réalisé au 18 du mois ( c'est là qu'interviennent les agents de proximité au domicile ) pour demander au locataire de prendre contact au plus vite avec la conseillère sociale de l'unité de gestion. Là encore, que penser de la gestion interne de la Semise et du respect du locataire qui malgré son paiement à la permanence de proximité au 11 continue de se faire réclamer celui-ci par les agents de cette même permanence (...une affaire de sous ou de fous...).

Autre situation tout autant rocambolesque et à la limite de la discrimination :

Suite à une perte d'emploi, une locataire a engendré une dette de près de 2000 euros auprès du bailleur la Semise. Cette locataire se retrouve au tribunal d'intance d'Ivry sur Seine malgré le fait qu'une partie de sa dette soit réglée et qu'elle continue de payer. Le juge du tribunal déboute la Semise concernant sa demande d'expulsion au vue de la bonne foi de la locataire.

Pourtant, le bailleur fait un recours de ce jugement et poursuit sa demande d'expulsion de la locataire auprès du tribunal de Paris...Cette locataire n'a pourtant plus aucun arriéré de loyer avec la Semise. Est-cela la " politique sociale " de la Semise ? Au premier incident de paiement...on se débarrasse des locataires.

Il est clair qu'un problème est bien présent puisque les gens qui paient ont des relances. Et, ceux qui ont terminé de payer leur dette continuent d'être poursuivi pour expulsion.

Quid des quittances transmises le 04 juillet ?

Posté par ADLRCF à 22:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]

28/06/14

" Que Choisir " juillet 2014

numérisation0004

Posté par ADLRCF à 15:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17/06/14

réunion de présentation du nouveau projet de " sécurisation " de la résidence

Mercredi 11 juin 2014 à 18H00, des représentants de la Semise ont présentés la nouvelle proposition de projet de sécurisation de la cité.

Etaient présents:

  • Les représentants de la Semise, Mme Menesson (directrice de la communication), Mr Forbes (fonction ?), Mme Legall (directrice des opérations et du patrimoine), Mr Dauphin (Directeur de l'unité de gestion Ouest) et le responsable de secteur de notre cité.  
  • Les locataires, 7 étaient présents dont 4 membres de l' ADLRCF (dont 2 membres du conseil d'administration , Monsieur Jean-Louis Weber  représentant CNL, élu au conseil d'administration de la Semise et 2 locataires.

Quels changements par rapport au projet présenté en novembre 2013 et aux propositions et courrier faîts par l' ADLRCF ? 

propositions_de_l_ADLRCF__1___1_

à l’attention des locataires de la résidence C. Fabien                

Vitry sur Seine, le 02 janvier 2014

La SEMISE a pris conscience de la nécéssité de répondre à vos attentes concernant l’accès des véhicules dans notre résidence après deux pétitions de locataires dont la dernière date de juillet 2012, et 3 réunions de rencontre locataires/amicales organisées par la SEMISE.

Un projet de sécurisation de la résidence a été présenté à l’ADLRCF (Association de Défense des Locataires Résidence Colonel Fabien) le 14 novembre 2013 et précedement (date non communiqué) à l’amicale CNL (Confederation National du Logement). Ce projet non communiqué en amont de sa présentation aux représentants des locataires de la résidence , était voté lors du Conseil de Concertation Locative du 30 juillet 2013 à l’unanimité des membres de ce conseil auquel l’ADLRCF ne siège pas. CNL et CLCV y ont leur représentants.

Sur les buts du plan de sécurisation présentés, l’ADLRCF a souligné son approbation concernant l’interdiction du stationnement aux personnes extérieures de la résidence. Mais, a indiqué des divergences sur d’autres points.

Nous avons précisé qu’il n’était pas compréhensible qu’une poche de stationnement de 40 places actuellement soit maintenue (363 places laissées pour 433 logements ) puisque contrairement à 2003, des espaces de stationnement matérialisés éxistent sur la rue Verte. De plus, nous avons rappelés que l’entretien de cet espace qui bénéficie aux personnes extérieures est aux frais des locataires dans leurs charges locatives.

Nous précisons que l’accord des amicales de retrocéder une poche de stationnement aux personnes extérieures pour le « dépôt minute » des parents d’élèves lors de la concertation de 2003 était sous réserve de la pertinence du projet.

Vous le savez, antérieurement à cette concertation de 2003 notre résidence bénéficiait de trois accès entrée/sortie avec des barrières mécaniques. Barrières hélas trop fréquement cassées notamment par des comportements inciviques de personnes extérieures à la résidence. Cet état de faits ayant amené le bailleur la SEMISE à retirer les barrières mécaniques, et entrainé la question du stationnement pour les parents d’élèves.

Nous avons fait des propositions verbales à nos interlocuteurs qui nous ont demandé de les transmettre par écrit sous 15 jours :

Le projet de la SEMISE montre que sur la poche de stationnement de 40 places de « dépôt minute » 8 places de stationnement sont récupérées pour réaliser une zone de présentation de containers à la collecte des ordures ménagère qui comprendrait la totalité des containers de la résidence. Cette zone semble insuffisante au vu nombre de containers nécessaires et sera une grande incitation aux dépots sauvages que font déjà des entreprises et individus inciviques.

 L’ADLRCF a proposé que les containers soient déposés avant la récolte des ordures sur deux aires (voir trois) en extérieur de la résidence (sur l’espace publique) au même titre que les pavillons nous entourant, ou la résidence du parc, la résidence de la folie, la résidence de l’OGIF rue Verte, l’établissement du Cotteau ou l’école Eugénie Cotton. Bref, comme tout le quartier.

La SEMISE stipule que « cette solution poserait des problèmes de sécurité à cause des stationnements de camions sur les voies publiques passantes ».

Pour autant à aucun moment une étude sur la circulation aux abords de notre cité ne nous a été présenté par les services concernés.

Attendre que le véhicule d’un locataire soit sorti pour pouvoir pénétrer dans l’espace de stationnement réservé aux locataires, n’est-ce pas une source d’entrave à la circulation des voies publiques ? Combien de temps mettrons à rentrer 5 voitures et sortir 6 voitures aux heures de pointe ?

L’ADLRCF a demandé que soit restauré la circulation des véhicules entre tous les espaces de la résidence en retirant la borne fixe placée lors de la création d’un espace réservé aux parents d’élèves. Elle propose que les accès entrées/sorties soient préservés avec l’installation de bornes escamotables réservées à l’usage des locataires.

La SEMISE souhaite limiter l’accès à la résidence à raison d’un seul véhicule par logement. Le sytème de borne proposé oblige d’entrer et sortir par la même borne. 

L’ADLRCF est opposé au fait que les locataires possédant deux véhicules soient obligés de stationner en dehors de l’espace réservé aux locataires, ni ne puissent recevoir d’ invité.

 Cet aménagement n’apportera pas la jouissance paisible du lieu de vie des résidents.

 L’ADLRCF a demandé le maintien du nombre de places de stationnement (nombre déjà inférieur au nombre de logement éxistant).

Notre cité a des locataires à faibles revenus ce qui permet à notre bailleur de nous opposer le fait que seul 0,7% de la population possède une voiture (taux fournit le 14/11/2013). Cela représente tout de même 307 véhicules à minima pouvant stationner sur la cité. 

De plus, le nombre de véhicules comptés en septembre par notre bailleur ne tient pas des locataires qui travaillent en horaires décalées ni qui prennent leur congés à l’arrière saison.

La proposition de Mr VOLK, Président de l’amicale CNL va dans le même sens que celle faite par l’ADLRCF pour les accès entrées/sorties de la résidence.

Nous avions egalement signalé la circulation dense sur l’avenue Colonel Fabien et le danger que cela entrainait pour les locataires de la résidence.

L’ADLRCF soucieuse de représenter la voix des locataires a organisé une réunion extraordinaire le 29 novembre 2013. Nous n’étions pas en mesure de réaliser cette entrevue plus précocement puisque la salle de permanence est toujours hors d’usage. C’est en demandant le prêt d’une salle au centre de quartier qui doit être réalisé 15 jours minimum avant la date demandé que nous avons été en mesure de présenter le projet aux locataires.

Lors de cette réunion extraordinaire, une motion a été réalisé et diffusé sur le blog de l’ADLRCF spécifiant que le projet présenté ne repondait pas aux attentes des locataires et qu’il était rejetté en l’état. 

Au vu des réponses faites à toutes nos propositions ainsi qu’à celles de l’amicale CNL. Vu que l’échéancier et la programmation du projet sont déjà acté avant toute consultation des représentants de la résidence. Nous nous sommes longuement interrogés sur la pertinance de présenter d’autres propositions pour lesquels nous n’avions pas d’espoir d’un aboutissement vu la manière dont la SEMISE traite la conciliation.

De plus, la SEMISE n’ a apporté aucune précision concernant « un eventuel développement ultérieur du quartier » largement précisé en préambule des objectifs du projet.

Pour répondre au reproche de n’avoir pas répondu sous 15 jours, nous précisons que nous sommes des bénévoles dont le temps consacré à la Défense des locataires s’ajoute à celui de leurs obligations professionnelles et familiales ,et non des salairiés. Pour autant, des propositions ont été faites verbalement lors de cette rencontre du 14/11/2013, aucune n’a été retenue par notre bailleur et nous avons précisé aux représentants de la SEMISE qu’il n’y avait pas urgence à lancer des travaux qui ne répondraient pas aux réelles attentes des locataires.

Mais il y a pas de «dynamique d’échange » puisque l’échéancier des travaux est déjà programmé avec ou sans l’accord des locataires et de leur association.

DE TOUTE EVIDENCE, LA ENCORE, NOUS N’AVONS PAS ETE ENTENDUS.

Muriel CANCALON, Présidente "

(r_ponse___l_attention_des_locataires_de_Fabien__2_)

Avons-nous été entendues suite au courrier ci-dessus remis au bailleur après sa communication faite aux locataires en décembre 2013 ?

  • Disposition des ordures ménagères en dehors de la résidence mise en place depuis déjà 3 semaines
  • Confirmation d'un système de PASS qui ne peux permettre que l' entrée et sortie d'un seul véhicule par appartement.

Rappelons que nous n'étions pas pour ce système à cette condition en novembre 2013, ni pour une poche dite de " dépose minute " comprenant 40 places  (+ de 10% du parc de stationnement  résidentiel et presque 2 classes d'élèves ! ) pour tous public de Vitry sur Seine aux frais de la SEMISE (donc, des locataires via les loyers...).

Nous avons patienté 7 mois pour la présentation d'un nouveau projet qui a finalement très peu changé. Même les diapositives du powerpoint "projet de sécurisation" présenté n'étaient pas actualisées par rapport au projet de novembre 2013 !!!!!

Ce que nous avons retenus: 

La proposition de l' ADLRCF de faire une enquête auprès des locataires sur ce projet a été refusé au prétexte que les locataires étaient invités à s'exprimer à la présentation du 11 juin. Il a par contre été suggéré à notre association d' enquêter sur le nombre de véhicules possèdé par les locataires de la cité !! 

Est-il normal de demander aux associations bénévoles de faire le travail des agents de la SEMISE ? Surtout après nous avoir préciser que n'était prise en compte que l'unique expression des représentants de locataires élus au conseil d'administration de la SEMISE.....Donc, seul les votes de Monsieur WEBER (cité Fabien) et de Mme PERENNOU (cité Auber) sont retenus et validés.

Quid de l'écoute et du respect de la parole des locataires présents,  non favorable au projet présenté ?

Quelle sécurisation lorsque le projet propose une entrée et sortie avec une borne sur l'avenue Colonel Fabien  ou la circulation est dense et la visibilité très mauvaise ?

Est ce une réelle sécurisation ou une gabegie financière aux frais une fois de plus des locataires ?

Posté par ADLRCF à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12/06/14

Pourquoi inviter les amicales le 20 juin 2014 ?

Nous avons récemment reçu un carton d'invitation de la part de Monsieur Michel Leprêtre, Président de la SEMISE et de Monsieur Christian Bedetti Directeur Général de cette SEM (Société d' Économie Mixte) pour participer à la réception annuelle de la SEMISE.

Dans les éditaux de la SEMISE et lors de diverses réunions organisées par cette SEM. Michel Leprêtre a exprimé la volonté de s'apuyer sur les amicales de locataires pour établir une dynamique d'échange et de concertation avec les locataires.

Dans les faits pourtant, les amicales de locataires ne sont pas reconnues;

- ni pour la présentation en amont du mois légal de demande de vérification des factures pour le contrôle des charges comme cela se déroulait antérieurement à la SEMISE et se déroule dans de nombreuses SEM;

- ni pour la concertation avec les amicales en vue de renouvellement de contrat avec des prestataires où entreprises.

Inviter les amicales  à rencontrer les prestataires quand les contrats sont signés pour 12 ans et non révisables semble une perte de temps et d'énergie  pour les bénévoles qui s'impliquent gracieusement dans la vie de leur résidence ainsi que pour les personnels SEMISE concernés .

De plus, lorsque des projets sont actés au sein du conseil d'administration, nous constatons que même si des propositions sont faites et remontées par les amicales, rien ou si peu est changé. Il est même souligné à ces amicales pour les personnels concernés de la SEMISE que seul compte la voix des  2 représentants locataires élus au conseil d'administration( Mr Weber cité Fabien et Mme Perenou cité Auber) sachant que ces même représentants  ne contactent jamais les associations pour les questions concernant leur cité. Alors la parole de qui expriment ils?

Si le Président de la SEMISE souhaite s'appuyer sur les amicales comme ROUAGE DE TRANSMISSION de la SEMISE ce rôle dévolu aux associations ne correspond pas à nos objectifs.

Aussi, les membres de l'ADLRCF ne participerons pas à la reception annuelle de la SEMISE

Quoi de mieux pour démotiver et écoeurer la citoyenneté des locataires des cités !

Posté par ADLRCF à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]



09/06/14

Quoi de neuf en mai ?

1.     « crêpes party » une fête entre voisins !

L’ADLRCF et L’AJAF se sont réunies pour organiser une soirée crêpes le vendredi 16 mai.

L’ADLRCF a assuré la préparation et fabrication des crêpes. Devant le succès de celles-ci, Michel a partagé sa recette avec nombre de voisins. Les Jeunes Actifs de Fabien (L’AJAF) ont assuré l’animation de cette soirée pour les plus petits.              

Un bon moment de partage et de convivialité entre les jeunes et moins jeunes locataires où même le soleil était au rendez-vous.

2.     Des résultats positifs suite au contrôle de propreté avec K2 Propreté

Nous constatons que suite au contrôle de l’escalier 31 du Colonel Fabien avec la société K2 propreté, l’escalier a été décapé. Les agents de nettoyage ont fait un très gros travail pour enlever cette crasse pour nous rendre des escaliers propres et une atmosphère beaucoup plus agréable et respirable (même si certains ont malheureusement repris leurs mauvaises habitudes).

Ce travail est apprécié de tous et est maintenant attendu pour les autres escaliers de la cité.

3.     Nouvel accord de vétusté en vigueur depuis avril 2014

Cette nouvelle grille de vétusté est le résultat d’accord entre La Semise et les représentants de locataires CLCV et CNL. Elle doit normalement être consultable au sein de notre permanence administrative et jointe à l’état des lieux des nouveaux entrants.

Nous rappelons aux locataires que les réparations à la charge locative sont prévues par le décret de loi nommé ci-dessous jusqu’à modification de celui-ci.

4.     Conseil de défense pour vos serrures

Plusieurs locataires rencontrent depuis quelques temps des problèmes de serrure. Lorsque ceux-ci s’adressent à la permanence administrative, ils reçoivent systématiquement pour réponse que les frais de serrure sont à la charge du locataire. Cette réponse n’est pas tout à fait exacte ! Aussi, souhaitons-nous vous apporter quelques précisions pour vous défendre.

En premier lieu, un agent technique de la permanence de la cité doit établir un constat de l’état de votre serrure (ouverture impossible, ouverture difficile,…) Vérifiez bien qu’aucune mention ne manque concernant l’état de votre serrure avant de signer le constat. Si le mécanisme intérieur de la serrure est défaillant sans dégradations volontaires de votre part ou d’une tierce personne, un bon de travaux doit être réalisé par le bailleur pour son remplacement.

Le décret n°87-712 du 26 aout 1987 pris en l’application l’article 7 de la loi 86-1290 précise que le bon fonctionnement des portes et fenêtres doit être assuré par le locataire. À ce titre, il doit entretenir les petites parties mécaniques des portes et fenêtres et notamment réaliser : -le graissage des gonds et des charnières (pas de la serrure)- les menues réparations des boutons et poignées de portes, des gonds et des mécanismes de fermeture (crémone, espagnolettes...), - le remplacement des petites pièces des serrures (boulons, clavettes et verrou),- le graissage des petites pièces de verrous, - le remplacement des clefs égarées ou abîmées. - Graissage des gonds, paumelles et charnières. Cylindre ou barillet des serrures sont à la charge du propriétaire des lieux.

En cas de refus de réparation, vous pouvez mettre en demeure de réparation La SEMISE par écrit en accusé de réception. Ensuite, si le bailleur refuse la réparation du cylindre de la serrure, vous pouvez soit saisir la commission de conciliation locative à Créteil ou porter plainte au greffe du tribunal de grande instance à Ivry sur Seine.

Si votre serrure est dégradée suite à un acte malveillant, c’est auprès de votre assurance « responsabilité locative » qu’il faudra vous retourner.

 

Posté par ADLRCF à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30/05/14

Pour info....

affiche permanence juin 2014

Posté par ADLRCF à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27/05/14

Ce week-end, c'est la fête du Lilas !

afficheLilas2014[1]

    Samedi 31 mai

  • Fête de l’enfance au parc du Coteau Marcel-Rosette
  • Fête des ados au parc des Chouettes
  • Concert de Amel Bent et Lino Versace en première partie suivie d'un spectacle pyrotechnique

       Dimanche 1er juin

  • A partir de 14 h30 : Grand défilé dans les rues de Vitry
  • Village des associations au parc Joliot-Curie
  • Fête de la jeunesse à partir de 16h au stade Gosnat : Zaho, Admiral T, Dry et The Shin Sekai14

 

Posté par ADLRCF à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21/05/14

histoire d'un feu de poubelle...

Dans la soirée du 17 mai 2014, une voisine du 20 rue Verte aperçoit un container de poubelle en feu. Aussitôt, elle averti les pompiers et le propriétaire de l'un des véhicules garé à proximité du feu.

Quatre autres containers présents dans la zone de feu ont été évacués par plusieurs jeunes de la rue Verte pour qu'ils ne s'enflamment pas également. Le container en feu a été mis au milieu de la route pour l'isoler des voitures et du toit végétalisé  du local à poubelles.

Il est déplorable qu' un locataire du 24 rue Verte ait jeté une bassine d'eau sur ces jeunes en remerciement de leur civisme et des risques qu'ils ont pris, sans s'informer au préalable des évènements . Il est évident que ce type d'action répressive n'encourage pas les jeunes à rester civiques et à ce préoccuper du bien de tous.

Les pompiers accueillis en chanson ont éteint le feu et l'équipe de la société K2 propreté a dès le lendemain matin nettoyé la zone d'incendie. ;)

Posté par ADLRCF à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20/05/14

soirée crêpes !

DSCF6489

DSCF6488

DSCF6481 modif

DSCF6480

crepes ADLRCF 2[1]

crepes ADLRCF 3 [1]

crepes ADLRCF 4[1]

Excellent moment de partage entre générations. Des jeux, des cêpes et des sourires :)  Une bien agréable soirée.

Posté par ADLRCF à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/05/14

"Festival sur les pointes" les 23-24 et 25 mai au parc des Lilas

sur_les_pointes_2014_120x150

Pour tous ceux qui souhaitent se divertir à proximité de notre cité pour le week-end du 23 au 25 mai.

TAGADA JONES / LES SALES MAJESTES / LOFOFORA / PARABELLUM / LOS TRES PUNTOS
le Vendredi 23 Mai 2014 à 19h00
 
DIDIER WAMPAS & BIKINI MACHINE / SERGENT GARCIA / LA RUMEUR / THE SUMMER REBELLION
le samedi 24 mai 2014 à 17h00
 
YANISS ODUA / KANKA / PHASES CACHEES / NEG MARRONS
le dimanche 25 mai 2014 à 16h00
Réservation et renseignements :
01 46 82 95 22   (prix par jours / pass 3 jours / réductions)
 

Bande Annonce Festival Sur Les Pointes 2014 6 ème Edition

Posté par ADLRCF à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13/05/14

" ça gaz " au 28 rue Verte!

Suite à l'effondrement d'une partie de la chaussée en 2013 http://adlrcf.canalblog.com/archives/2013/09/20/28055529.html , une première tranche de travaux de réparation de la chaussée de circulation routière avait eu lieu en octobre 2013 http://adlrcf.canalblog.com/archives/2013/10/04/28141840.html.

C'est avec joie que les locataires du 28 rue Verte ont annoncé que la deuxième tranche des travaux de réfection et de sécurisation de la chaussée autour de la bouche d'accès au gaz avait eu lieu lundi 12 mai 2014.

DSCF6452

DSCF6456

DSCF6457

Posté par ADLRCF à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/05/14

Crêpe party :-)

crepes2

Posté par ADLRCF à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09/05/14

Disco-soupe au parc des lilas

Évènement de sensibilisation au gaspillage alimentaire organisé par l' association " Planète Lilas" ce samedi 10 mai 2014,. Pour plus d'information, cliquez sur le lien ci-dessous

http://www.tourisme-valdemarne.com/idees-sorties/sortie-accessible/disco-soupe-balade-vtale-itry-sur-seine-vitry-sur-seine,FMAIDF94V500P8B,11.html

Posté par ADLRCF à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30/04/14

"QUE CHOISIR " de mai 2014

A disposition de nos adhérents... Première page du " Que Choisir " du mois de mai.

numérisation0003

Posté par ADLRCF à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09/04/14

Mars-avril, Quoi de neuf ?

1.     RÉGULARISATION DES CHARGES !

Deux membres de l’ADLRCF ont réalisé le contrôle des charges 2012 (8H00 passées pour cet exercice de vérification). En premier lieu, nous observons que de nombreux postes ont augmentés de 4 à 11%. Des explications concernant les postes de l’eau et du chauffage pour lesquels  nos résultats diffèrent avec ceux transmis par notre bailleur.

 

2.     SALLE DE L’ASSOCIATION EN COURS DE RÉFECTION !

C’est avec plaisir que nous observons que la salle située au bas du 28, rue Verte est en cours de réfection après 8 mois d’attente suite aux débordements des égouts de cet été.

Cela facilitera notre activité.

 

3.     MOBILISATION DES ASSOCIATIONS DE LOCATAIRES DE LA SEMISE 

Le 04 mars 2014 une réunion a eu lieu suite à une lettre ouverte rédigé par Les représentants des amicales et associations de locataires des résidences et remise au Président de la SEMISE.

Monsieur M. Leprêtre a remis un quatre pages aux locataires par voie d’affichage et postale pour reprendre les différents points exposés lors de cette réunion. Si nous reprenons la lecture de ce courrier, les locataires sont très majoritairement satisfaits sur un échantillon de 30%. Quid des 70% de locataires restants ?

Monsieur Leprêtre a écrit qu’il n’existait pas de grille de vétusté avant 2011. Aussi, nous vous invitons à regarder les deux documents ci-dessous :

                    

numérisation0001

 

                                                                                       Année 2004

 

numérisation0006

                                                                                       Année 2008

4.     CONTRÔLE DE MENAGE

Suite aux propositions du Directeur Général de la SEMISE, nous avons été contactés par le responsable de secteur pour réaliser un contrôle de la prestation de nettoyage réalisée par la société K2 propreté. Le hall d’entrée, cages d’escalier et paliers de chaque étage ont été vérifiés le mardi 27 mars au matin. Les escaliers étaient sales, rambardes collantes, crasse dégoulinant le long des murs, deux poubelles déposées par un locataire au milieu des escaliers. Nous avons expliqué que le passage de la serpillière sur une saleté encrassée depuis des années ne satisfaisait personne. Nous observons que le contrât tel qu’il est organisé n’est pas réalisable au vue des moyens humains et techniques. Certaines taches hebdomadaires seraient suffisantes mensuellement et d’autres mériteraient d’être plus fréquentes

Posté par ADLRCF à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21/03/14

QUE CHOISIR du mois d' avril 2014

numérisation0001

Posté par ADLRCF à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16/03/14

Sans titre 4

Posté par ADLRCF à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »