Lundi 05 octobre 2015, la société mandatée par notre bailleur a réalisé l'enrobage des nids de poules qualifiés par notre association de nids d'autruches pour certains d'entre eux.

Pâques à l'approche.... - ADLRCF (Association de Défense des Locataires de la Résidence Colonel Fabien)

A la cité Fabien, les autruches ont enfin trouvés des nids à la taille de leurs oeufs pour le plus grand bonheur des enfants et des essieux...

http://adlrcf.canalblog.com

Nous sommes satisfaits et reconnaissant envers notre bailleur de nous permettre de circuler  sans risquer d' engendrer des sequelles pour les véhicules ou pour les enfants qui circulent en deux roues.

DSCF7657

Chaussée encore et toujours trouée à Fabien - ADLRCF (Association de Défense des Locataires de la Résidence Colonel Fabien)

Comme chaque année à l'approche du printemps, la chaussée se trouve minée de nids de poule qui s'avèrent parfois importants et dangereux pour les véhicules qui y circulent ( locataires, parents d'élèves et visiteurs de jour et de nuit). Quelques nids de poule en images prises le 25 février 2015

http://adlrcf.canalblog.com
Inefficacité des travaux réaliséS par les prestataires de la SEMISE - ADLRCF (Association de Défense des Locataires de la Résidence Colonel Fabien)

Lors de notre dernier message concernant les enrobés de la cité, nous étions scandalisés du fait qu'une seule partie des nids de poule de la cité bénéficie d'enrobés et n'avons pas manqué d'emettre des doutes quand à la qualité de leur réalisation.

http://adlrcf.canalblog.com

Après la réponse engagente du chargé d'opérations de la SEMISE, les membres de l'ADLRCF ont attendu la réparation des trous...

Scanned_image_06_10_2015_164116

Nous sommes contents que ces réparations soient faites mais ne comprenons pas que les enrobages aient eu lieu si tardivement entre le de temps de signalement par les locataires de notre cité ( février 2015) et celui de leur réalisation (octobre 2015).

Faut-il  plus de 7 mois pour obtenir ce devis et engager ces travaux ? Observons que ce phénomène est récurent année après année.